Vous ne devriez pas pouvoir lire ceci. Problème de débit, de navigateur, de mise à jour...?



SUR LA PEAU DE MON LIVRE


Sur la peau de mon livre, cahier après cahier,

Sur la peau des signes, tatouage à cendre y est.

Inscrire le verbe vivre, apprendre : Aimer, 

Coudre en découdre fil à fil, bonheur de perdre et puis gagner.

Gagner courage de dire, crève coeur tu te tais, 

Nourrir les lignes à venir, gommer l'évaporé.

Et prendre racine dans une encre :

Crier ! Crier quand on à mal, quand on à froid, 

Quand on est bien, quand on à chaud, crier !

Déplacer des montagnes, connaît'le pire en escalade,

Se fendre dans la gueule du loup, côtoyer les loups-garous.

Les gardes à vue et les bouche-trous, les imbéciles et les trouducs,

Tunnels et puits sans fond, crever la dalle, sous les halles.

Au milieu de ce pire, y'a toujours un meilleur,

Une issue, une sortie, quelqu'un qui tend la main.

Au milieu du pire y'a toujours un meilleur.

Une issue, une sortie, quelqu'un qui tend la main.

Cache-cache dans la boîte on épargne et nait la hargne,

On engraisse, on engrosse le profit, les dictats.

Les maitres règnent, leurs bouffons rondent,

Tous aplatis devant les dénommés : les grands..

"Ouais! Sauvons les riches pour qu'ils puissent donner du travail aux pauvres !"

De ce monde catapulte mondialisme, cataclysme,

Qui a dit : schisme ?

Chaos et puis grabuge, puissant en extension, propulsion à quand l'extinction ?

Du sang bleu et du sang rouge voilà contre addiction, 

De nos coeurs coulent le bleu, le rouge...

C'est la cave, c'est l'aorte une veine une artère de la sorte !

Cuivré, noir, blanc, à l'extérieur tous roses à l'intérieur,

Une cave et une aorte, c'est une veine, une artère de la sorte.

Sur la peau de mon livre, tout a pris dans mes cahiers,

Tous les rêves de possible sont inscrits à l'encre y est.

Quand parlent nos différences, quand crèvent nos exigences,

Y'a pas de vide, y'a que du plein, y'a que des biches, y'a pas de saints,

Aux abois, peur de la faim et du froid,

Mémoires sélectives d'un âge préhistorique

Miroitent des alouettes, salope-êtes !

Sur la peau de mon livre, cahier après cahier,

Sur la peau des signes, tatouage à cendre y est,


Et c'est bien plus marrant de parler en chantant !