Vous ne devriez pas pouvoir lire ceci. Problème de débit, de navigateur, de mise à jour...?



MIRAILDOR


Cité banlieue déshéritée laissée à l’abandon, je suis née ici, je vis ici.

Tu la vois cette barre au milieu de mon quartier, cette gigantesque barre ?

2000 personnes vivent dedans 2000 ! 2000 laissés à l’abandon 2000 !

Une ville dans une barre et au centre du quartier.

2000 dans du béton qui se, qui te, qui s’te casse la gueule.

Les câbles électriques et les tuyauteries éventrés.

Les plâtres dégueulent des murs, des sols et des plafonds.

2000 dans la gigantesque qui s’effondre.

Une ville dans une barre et au centre du quartier.

Cité banlieue déshéritée laissée volontairement à l’abandon,

Ici, c’est la survie qui s’organise : on est en France, en souffrance.

Ici, c’est la survie qui s’organise : on est en France, en souffrance

Je ne veux pas mourir, je veux apprendre à te connaître !

Mourir pour laisser passer son tour, chacun son tour, passer son tour !

Je veux, je veux apprendre, je veux comprendre, je veux chercher, rêver, imaginer !

Je veux entendre, regarder, écouter, voir !

Je veux chanter jusqu’à plus de salive, griller des cigarettes, couler de l’encre,

Couper mes cheveux en quatre, pouffer de rire aux éclats !

Je veux danser, je veux dire, écrire, m’amuser, je veux du son !

Je veux vouloir, savoir, désirer et boire du bon vin, croquer un bout avec toi,

Faire l’amour jusqu’à plus faim, plus soif.

Je ne veux pas mourir, je veux apprendre à te connaître !

Mourir pour laisser passer son tour, chacun son tour, passer son tour !

Cité banlieue déshéritée laissée volontairement à l’abandon,

Ici, c’est la survie qui s’organise : on est en France, en souffrance.

Ici, c’est la survie qui s’organise : on est en France ! En sous-france.

France ! En sous-france. France ! En sous-france. France ! En sous-france.