Vous ne devriez pas pouvoir lire ceci. Problème de débit, de navigateur, de mise à jour...?



ELLE  DIT


Elle dit, elle dit que, quand ils sont arrivés ils ont tout bombardé

Les gens furent surpris et tous les rescapés ont fui

Elle dit, elle dit que, depuis 1948, ils sont réfugiés là où on les a parqués

Sur leur propre terre ils sont devenus des étrangers

Elle dit, elle dit que, beaucoup sont devenus fous et Ils sont morts fous

Elle dit, ils ont prié pour que tout cela s’arrête

Mais les bombes continuent de péter dans les têtes

Elle dit, elle dit que, ses fils sont en prison et sa fille aussi

Elle n’a jamais revu sa maison et ne la reverra sans doute jamais

Elle dit, elle dit que, ils ont vécu sous des tentes

Sans eau, ni nourriture, ni couverture à même le sol

La croix rouge eut l’accès au camp une première fois, 5 ans après

Puis une deuxième fois, 10 ans après

Elle dit, elle dit que, ils ont rétréci les tentes pour fabriquer des vêtements dans la toile

Elle dit, nous ne connaissons pas la chance de vivre loin là-bas, ici dans ce pays

Elle dit, elle a vécu tant de merveilles et d’horreurs dans ce camp,

Son coeur peut s’arrêter de battre là, au milieu des rafles et des rafales qui n’ont de cesse

Elle dit, tout être humain n’est pas apte à comprendre le pouvoir, le mensonge, la cupidité

Elle dit, tout être humain n’est pas né pour comprendre la tendresse, l’intégrité, l’humanité

Elle dit, je suis un peuple qui se tient debout et qui chante encore, danse, enfante !

Elle dit, Palestine mon amour…